envoyer l'article par mail envoyer par mail

Double compétence : l’atout emploi

Fortement demandée par les entreprises, la double compétence est une bonne manière de se démarquer des autres candidats en cumulant des savoir-faire différents. L’étudiant suit un cursus pour obtenir des compétences dans un domaine particulier et renforce ses connaissances avec une seconde spécialité professionnelle complémentaire à la première.

Cette ligne de conduite permet de mieux capter l’intérêt d’un recruteur, la double compétence étant souvent plus vendeuse que la mise en avant d’une expérience professionnelle.

Préparer sa double compétence

Le but de la double compétence est de posséder un diplôme couvrant de larges aptitudes et de resserrer celles-ci dans un secteur particulier.

Ainsi, le commercial complètera son cursus initial avec un diplôme technique qui en fera un technico-commercial avisé. Un manager obtiendra des compétences dans un secteur plus scientifique et sera donc capable de gérer une équipe tout en étant opérationnel sur le terrain. Un étudiant webmaster pourra ajouter des compétences rédactionnelles pour compléter son cursus technique.

C’est le principe de la double compétence.

Les écoles d’ingénieur proposent par exemple à leurs étudiants des formations complémentaires en gestion ou en management pour se présenter à des postes stratégiques nécessitant de maîtriser une double compétence.

Des entreprises intéressées

De plus en plus, les entreprises ont besoin d’avoir des cadres ou des managers qui ont une bonne vision transversale de l’organisation, et ainsi une meilleure compréhension de l’impact des décisions prises sur l’ensemble du projet industriel.

Ces entreprises intéressées par la notion de double compétence récompensent cette qualification avec un salaire en moyenne plus élevé de 10% et accompagnent ce traitement de perspectives d’évolution de carrière plus importantes. Ces entreprises industrielles sont en général intégrées dans le secteur de l’agro-alimentaire, de l’aéronautique ou de l’automobile, où la notion de double compétence est particulièrement appréciée.

Pour peu que le parcours d’études effectué reste cohérent, l’acquisition d’une double compétence aura un impact notable sur un recruteur.

Il est conseillé de choisir sa formation complémentaire en s’assurant des débouchés potentiels du secteur visé.